Fermeture annuelle

29 juillet 2011 § Poster un commentaire

et hop ! en vacances… Là, on boucle nos valises les dernières urgences et toute l’équipe de l’ALF aura le plaisir de vous retrouver le 22 août. Nous vous souhaitons un beau mois d’août, les pieds en éventail pour certains, au travail pour d’autres…

Publicités

Un billet avec de la vidéo à l’intérieur !

27 juillet 2011 § Poster un commentaire

Aujourd’hui je tenais à vous présenter deux vidéos tournées sur la ludothèque Denise Garon située Place Dunois à Paris 13e dont l’une est actuellement diffusée sur le site de la mairie de Paris.

Je trouve que l’idée est intéressante et s’emparer de cet outil offre une tribune supplémentaire pour la mise en valeur les actions de la ludothèque au quotidien.

En premier lieu, voici la vidéo Kapla-city née d’un projet inter-ludothèques,

Présentation de l’animation du 15 avril 2011 en partenariat avec les ludothèques de Bagnolet et Choisy-le-Roi par les ludothécaires Rémi Arbeau, David Perrine, Claire Cantin et Trysha Nallapane :

L’objectif était de construire ensemble une ville en Kapla® et de faire coopérer les enfants de trois villes différentes. Nos petits bâtisseurs ont eut la liberté de choisir les constructions de leurs choix avec la possibilité des les faire communément ou individuellement. Vous pourrez donc voir les reconstructions des monuments tels que la Pyramide du Louvres, des palais chinois encore des buildings américains à perte de vue…

Tout cela s’est finalisé en une grande destruction festive ! Une journée riche en énergie et en bonne humeur tant pour les enfants que pour les adultes…

Nous vous laissons savourer ces moments le temps de ce visionnage !

Merci et bravo encore à tous les participants sans oublier les ludothèques qui nous ont gentiment prêtés leurs Kapla® !

N’hésitez pas à nous laisser vos impressions !!!

Retrouvez également la présentation de la ludothèque Denise Garon mise en ligne sur le site de la mairie de Paris.

L’été des ludothèques

22 juillet 2011 § 1 commentaire

En vacances ? Au pied de votre immeuble ou sur votre lieu de villégiature, nombreuses sont les ludothèques qui profitent de l’été pour proposer des animations dans les parcs et jardins et pourquoi pas à la plage !

Voici la programmation estivale (et non exhaustive) de vos ludothèques :

Il n’y a pas qu’à Paris que l’on installe des plages éphémères ! Toulouse (31) a pris ses quartiers d’été au bord de la Garonne jusqu’au 28 août, Toulouse-Plage  est le plus grand événement de la ville rose pendant l’été. Le réseau des ludothèques toulousaines met ses compétences et son savoir faire au service de cette manifestation en coordonnant cet espace où vous trouverez un accueil ludique, des animations jeux et du prêt sur site pour tous les âges.

L’édition 2011 de Metz Plage (57) débute le 22 juillet pour se clôturer le 21 août. Un mois complet où le Plan d’eau se transforme pour accueillir les messins et les estivants devenus plagistes pour l’occasion, avec la ludothèque EEDF.

Dans l’est toujours, et jusqu’au 28 août 2011, la ludothèque de Thionville (57) s’installe au bord de la Moselle et propose toutes sortes d’animations, pour animer les jours d’été, avec Rive en Fête.

Brive Plage Festival à Brive la Gaillarde (19)  : Tous les jours à partir du 24 juillet, de 14h00 à 19h00, retrouvez un espace dédié aux enfants avec une piscine, des jeux gonflables et les jeux de la ludothèque municipale, le tout entièrement gratuit!

Et à défaut de plages, sur l’Ile de France aussi les ludothèques bougent en été !

Passez l’été à jouer avec la ludothèque du Mail de l’Ourcq de Villeparisis (77) autour du thème « les jeux d’hier et d’aujourd’hui ». La structure reste ouverte tout l’été du mardi au vendredi de 9h30 à 18h et le samedi de 14h30 à 18h. La structure est fermée le jeudi après-midi puisque les jeux seront déplacés dans les quartiers avec Un été à partager.

En juillet et en août, la Ludothèque les Noyers de Brétigny-sur-Orge (91)  n’ouvre ses portes que le matin. L’après-midi, les ludothécaires partent en itinérance « hors les murs » pour implanter leurs activités dans les parcs, les squares et sur les pelouses municipales. N’hésitez pas à les rejoindre pour vivre la Ludo en plein air.

Et vous vous faites quoi cet été ? Des idées, des envies, n’hésitez pas à me faire part des animations que vous proposez cet été dans vos commentaires afin que tout le monde en profite ! Et où que vous soyez, il y a forcément une ludothèque près de chez vous, consultez la carte de France des Ludothèques adhérentes sur le site de l’ALF !

Enfin, pour ceux qui n’ont pas encore chaussé leurs tongs, je profite de ce billet pour vous faire passer un message de Laetitia Rusak, responsable de la ludothèque de Montbard (en Côte d’Or), qui doit passer d’une ludothèque à vocation Petite Enfance (public 0 à 6 ans) à un accueil tout public (pré ados, ados, adultes) et qui est à la recherche de renseignements. Si vous aussi avez eu à opérer cette transition sur votre structure et avez des conseils à lui donner, vous pouvez envoyer vos infos à cette adresse : sophie.castelneau[at]alf-ludotheques.org et je vous mettrai en relation. Merci pour elle !

17e université d’été des ludothécaires : le bilan part. 2 et… de l’intérêt d’échanger !

19 juillet 2011 § Poster un commentaire

Une semaine à Cholet c’est aussi le temps partagé en dehors des interventions sur le campus de l’université. Un temps qui a pu paraître trop court aux yeux de certains, regrettant qu’il n’y ait pas plus de possibilités d’échanger avec les intervenants eux-mêmes, les 3 heures qui leur étaient dévolues passant à une vitesse folle !

En effet, ces 5 jours permettent à des ludothécaires de toute la France de se retrouver entre pairs, sans réels temps morts puisque la majorité des participants sont logés sur le même lieu et partagent repas et soirées ensembles. C’est donc une occasion unique de faire connaissance, d’entrevoir d’autres lieux, d’autres pratiques et de partager des expériences. C’est aussi l’occasion de s’amuser et de sympathiser, de nouer des liens et de projeter des visites dans les ludothèques des uns et des autres à l’occasion d’un futur déplacement professionnel ou même pour des vacances.

Il faut dire que tous les moyens sont mis en œuvre pour créer cette bonne ambiance, l’université d’été est accueillie à Cholet depuis 7 ans et l’équipe de la ludothèque municipale les 3D et la ville font un travail formidable en mettant à disposition le campus de Cholet et en concoctant chaque année un programme d’animation à l’attention des ludothécaires : canoë, restaurant, soirée jeux.

Au final, il apparaît que ce temps passé ensemble est presque aussi important que celui consacré au programme scientifique et c’est cela qui participe à la réussite de ces universités d’été !

Mais que font-ils ? © ALF

Plus largement, l’ALF souhaite favoriser ces échanges inter-réseau et si l’université d’été ne peut avoir lieu qu’une fois par an nous proposons toute l’année un programme de formations à destination des adhérents. Ces journées constituent pour les ludothécaires autant d’occasions de se rencontrer, d’échanger et de se questionner sur leurs pratiques.

La prochaine formation intitulée « Comment optimiser la gestion d’une ludothèque  », aura lieu sur deux jours les lundi 19 et mardi 20 septembre 2011. Ce stage est dispensé par Patricia Oger qui a initié le projet de création et dirigé pendant 10 ans la ludothèque municipale les 3D de Cholet. Aujourd’hui la ludothèque de Cholet est l’une des plus grande de France (700m2) et possède un fonds très important de jeux et jouets. Une collection informatisée et gérée par une équipe de 6 salariées à temps pleins.

Patricia dispense la formation pour l’ALF depuis 2010, les stagiaires viennent y puiser des informations très précieuses sur l’aménagement d’un espace, la mise en place de procédures pour la gestion du fonds, le management d’une équipe de salariés, de bénévoles, mais également sur la valorisation et le financement des actions.

Le programme complet des formations 2011 est disponible ici. Le programme 2012 est en cours de réalisation mais nous aimerions connaître vos besoins dans l’espoir de répondre au mieux à vos attentes. Vous pouvez nous faire part de vos suggestions par e-mail [sophie.castelneau[at]alf-ludotheques.org] ou sur le blog via les commentaires. Vous pouvez également participer au forum du site Internet de l’ALF,  pour ce faire, un code vous est donné lors de votre adhésion, code qui vous permet d’accéder à la partie réservée du site de l’ALF.

Pour finir, voici l’article paru le dans le journal Ouest-France – Pays de la Loire du mardi 5 juillet dernier consacré à l’université d’été des ludothécaires 2011 :

L’été, les ludothécaires se retrouvent à Cholet

© Ouest-France

Pour la septième année consécutive, l’université d’été des ludothécaires se tient cette semaine à Cholet, là où a été créée la licence professionnelle jeu et jouet.

Quatre questions à…

Patricia Oger, à l’origine de la création de la ludothèque de Cholet et Alicia Lucot, déléguée générale de l’association des ludothèques françaises, qui organise cette semaine de rencontres et de réflexion à laquelle participent une cinquantaine de ludothécaires, bénévoles et porteurs de projets.

Pour quelle raison votre université d’été s’est-elle installée à Cholet ?

Alicia Lucot : Deux raisons à cela : l’existence d’une grande ludothèque à Cholet et parce que nous avons été invités par la Ville au moment de la mise en place de la licence professionnelle jeu et jouet, une formation unique en France, qui à elle seule justifie notre présence ici.

Cette licence, c’est un vivier pour votre profession ?

Patricia Oger : 35 à 40 étudiants sont formés chaque année, une moitié prend l’option commerce, l’autre moitié l’option ludothécaire. Cela correspond au marché de l’emploi : il se crée entre 20 et 30 ludothèques par an. Mais la licence, c’est aussi un vivier : les personnes qui ont suivi cette formation sont aussi appelées à être porteuses de projets, en général après une première expérience professionnelle.

Vingt à trente nouvelles ludothèques par an : tout le territoire est couvert ?

Alicia Lucot : En France actuellement, il y a environ 1 200 ludothèques, de taille et de statut très différents. Elles sont créées par des villes, des hôpitaux, des associations, des institutions comme les centres sociaux… Pour créer une ludothèque, il faut des locaux, des moyens : aujourd’hui, environ les deux tiers des ludothèques sont créées par des municipalités et souvent, celles qui sont créées par des associations finissent par être municipalisées.

Patricia Oger : L’implantation des ludothèques est très inégale. En Vendée, il n’y en a quasiment pas : deux structures de quartier à La Roche, une à Luçon. En revanche, sur les 71 ludothèques des Pays de la Loire, il en a 32 en Maine-et-Loire. C’est peut-être dû à la ludothèque de Cholet qui, depuis sa création en 2000, ne cesse d’accueillir des porteurs de projets. Ce qui est déterminant dans la création d’une ludothèque, c’est une volonté politique locale, pas la taille de la commune : il y a des villages qui ont leur ludothèque, il existe aussi des bus-ludothèque, les « ludomobiles »…

Et quelles sont les raisons de créer une ludothèque ?

Patricia Oger: C’est le service aux habitants… et le retour qu’ils en font. Souvent, on réduit la ludothèque à la petite enfance, mais le média jeu et jouet est d’une telle richesse qu’il peut créer du lien social et apporter du plaisir auprès de toutes les populations, du bébé aux personnes âgées. Assistantes maternelles, crèches, centres de loisirs, maisons de retraites, instituts spécialisés, hôpital, écoles, familles… le jeu a sa place partout. Et même là où il est déjà présent, les ludothécaires, par leur connaissance, peuvent proposer des jeux qui correspondent au mieux aux attentes des publics visés.

17e université d’été des ludothécaires : le bilan part. 1 !

13 juillet 2011 § Poster un commentaire

A l’issue de la semaine, il est demandé aux participants de donner leurs impressions à travers un questionnaire.

L’évaluation porte aussi bien sur le contenu et la qualité des interventions, que sur l’organisation, l’accueil et le déroulé de ces 4 jours.

En plein travail 1/2... ©ALF

Analyse :

Concernant le programme scientifique, globalement les retours sont très satisfaisants. Comme chaque année des interventions théoriques étaient dispensées le matin et les après-midi étaient plutôt consacrés aux échanges de pratiques et travaux dirigés.

Une intervention telle que celle de Patrice Huerre, psychiatre, auteur de l’ouvrage Place au jeu, est toujours très appréciée des ludothécaires.  Ce type d’apport, ou de rappel dans certains cas, sur la construction psychologique de l’enfant, permet d’assoir sa pratique autour du jeu dans un contexte théorique qu’il est toujours très intéressant de mettre en valeur par rapport au métier.

En écho, Michaël Stora, psychologue, lors de son intervention intitulée « l’adolescence à l’épreuve du virtuel », où il était question des jeux vidéo, blogs et autres supports numériques, a ravi ses auditeurs en décodant  ce phénomène sociétal, permettant d’élever le niveau de réflexion au-delà des préjugés.

Plus polémiques, mais non moins intéressantes, les interventions de Nathalie Roucous, universitaire, et Nadège Haberbusch, ludothécaire et formatrice, sur le jeu symbolique en ludothèque, ont parfois dérouté certains participants. Le positionnement très affirmé et très circonstancié de Nadège Haberbusch, revendiquant, aussi bien dans la forme que dans le fond, qu’une très large place soit faite au jeu symbolique au sein de la ludothèque, a eu au moins le mérite de permettre à chacun de se repositionner par rapport à ses propres convictions.

Carton plein en revanche pour Serge Laget, conseiller pédagogique à l’Education Nationale et créateur de jeux, qui a passé toute la journée du mercredi en notre compagnie. Après une intervention théorique le matin sur le processus de création dans l’activité ludique, l’après-midi a laissé place à un atelier de création de jeux où tous ont pu exprimer leur inventivité grâce à des outils et une méthode développés par Serge Laget dans le cadre de ses interventions pédagogiques. Cerise sur le gâteau, le soir même, à la ludothèque municipale les 3D de Cholet, les participants ont pu se défier lors de parties endiablées de Cargo noir avec le créateur « himself » !
 

Les 2 interventions du lundi et jeudi après-midi sont intéressantes à mettre en parallèle. En effet, le lundi, Imma Marin, venue de Barcelone, nous a présenté son activité de directrice de Marinva, entreprise privée qui gère des structures d’accueil de l’enfance, dont des ludothèques, et propose également des audits sur les jeux et jouets. Son propos portait essentiellement sur le rôle du ludothécaire en tant que facilitateur de jeu mais son positionnement professionnel, totalement inédit en France, apportait un éclairage différent sur la profession. Le jeudi, c’était au tour de l’entreprise NovaChild (ex-Pôle Enfant, située à Cholet), qui propose du conseil auprès d’entreprises pour le développement de produits ciblés enfance, d’exposer son activité. De façon presque unanime, l’assistance n’a pu s’empêcher de réagir négativement face aux stratégies marketing déployées pour susciter l’achat de jeux et jouets chez des consommateurs dont on analyse toujours plus finement le comportement. Une intervention qui a parfois aussi été jugée très éloignée des préoccupations des ludothèques. Une vision non partagée par notre intervenante espagnole et qui permet de distinguer une spécificité bien française de la ludothèque quant à son rapport avec les entreprises de jeux et jouets.

Ce sont ces relations professionnels ludothécaires/éditeurs qui ont d’ailleurs été traitées  à travers l’expérience de Lia-Sabine Laverrière, ludothécaire à Paris, chargée de nous présenter les nouveautés jeux et jouets 2011. Toute l’année Lia-Sabine participe aux salons et festivals ludiques en France (Cannes, Parthenay…) et en Europe (Nuremberg) à la recherche des nouveautés. Ou comment faire valoir l’expertise et le rôle prescripteur du ludothécaire auprès des fabricants pour découvrir et faire découvrir les jeux et jouets, et pourquoi pas à terme influer sur les améliorations à apporter. Et c’est à grand renfort de jeux, des centaines, que Lia-Sabine nous a fait entrevoir cette facette du métier. Toute la semaine les participants ont été conviés à tester, jouer et au final laisser leurs commentaires et appréciations.

En plein travail 2/2 ! © ALF

Enfin, il convient de remercier Patricia Oger et Lia-Sabine Laverrière qui ont eu la difficile mission de remplacer au pied levé deux intervenantes qui au dernier moment n’ont pas pu venir. Beaucoup ont regretté que les thèmes prévus n’aient pas pu être traités, notamment « comment déchiffrer et expliquer les règles de jeux », mais nous espérons que ce ne soit que partie remise et que l’année prochaine nous puissions les réintégrer dans le programme.

A bientôt pour un prochain billet où il s’agira de vous présenter la partie « Off » de cette université d’été 2011, un grand cru en terme d’ambiance !

Les ludothèques au Cambodge

12 juillet 2011 § 2 Commentaires

Avant de revenir sur notre semaine passée à Cholet pour la 17e université d’été des ludothécaires, je vous propose un petit détour par le Cambodge où 2 étudiantes de licence professionnelle des Métiers du Jeu et du Jouet option ludothécaire (Université d’Angers /site de Cholet) (vous pensiez à une totale digression mais on y revient toujours !) sont parties 3 mois afin d’aider au développement des ludothèques dans les orphelinats.

© cambodge-2011.over-blog.com

Aurélia et Flore portent donc un très beau projet qu’elles nous proposent de suivre via un blog sur lequel elles postent régulièrement depuis le début de leur aventure le 1er mai 2011.

Voici le lien vers leur blog pour suivre leurs aventures et je vous invite au préalable à consulter la présentation de la genèse du projet et de ses objectifs, c’est ici !

Bon voyage !

Et pendant ce temps là à Cholet…

7 juillet 2011 § 1 commentaire

4ème jour au domaine universitaire pour une partie de l’équipe de ALF et les participants à la 17ème université d’été des ludothécaires.
Nous serons de retour sur le blog dès la semaine prochaine avec le compte-rendu de cette semaine studieuse et néanmoins riche en rencontres et en jeux !

Où suis-je ?

Vous consultez les archives de juillet, 2011 à Le Ludo Blog.