Xanadu !

14 septembre 2011 § Poster un commentaire

 « Le joujou est la première initiation à l’art »

 Charles Baudelaire

J’ai eu la chance hier soir de visiter en avant première l’exposition « Des jouets et des hommes » qui a ouvert aujourd’hui dans le cadre de la manifestation « Le Grand-Palais sort le grand jeu » (qui se tiendra à Paris cet hiver, toutes les infos ici et !).

Des jouets, objets d’une rétrospective de cette envergure ? L’initiative valait d’être remarquée !

L’exposition retrace l’histoire du jouet de l’Antiquité à nos jours, racontée à travers une présentation d’objets exceptionnels issus des collections des grands musées nationaux : le Louvre, les Arts décoratifs… Et quel émerveillement devant la magnificence de certaines pièces, maisons de poupées aux mille détails et finesse des visages des baigneurs ! On ressent beaucoup d’émotion devant des jouets appartenant au Moyen Age et dont on imagine qu’ils ont été chéris et désirés par des enfants d’un autre temps. Sentiment de nostalgie également lorsque plus près de nous il s’agit de notre propre enfance que nous avons à portée de nos yeux.

Une exposition que, vous l’aurez compris, je conseille à tous, en famille notamment, et qui ne peut que conforter les ludothécaires dans leurs rôles de médiateurs culturels. Bruno Girveau, chef du département du développement scientifique et culturel à l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts à Paris, Dorothée Charles, conservatrice au département des jouets du musée des Arts décoratifs à Paris et Claire Didier, assistante des commissaires, ont pensé l’exposition selon des thématiques qui invitent à la réflexion. Il est question de l’évolution du jouet dans la société occidentale, mais aussi du rôle du jouet dans notre propre construction : les camions de pompiers pour les garçons, les poupées pour les filles ? Quel monde créons-nous à travers ces objets à l’aspect parfois banal ou tout droit sorti d’un champ de bataille, reproductions miniatures de l’univers de l’adulte ? Drôle de constat également devant ces jouets qui devenaient des films, et ces films qui sont maintenant conçus pour vendre des jouets…

Seul bémol cependant, la scénographie du vidéaste Pierrick Sorin qui à mes yeux ne sert pas beaucoup le propos, exception faite de l’installation finale, magnifique interprétation du renoncement à l’enfance avec en toile de fond un hommage à l’énigmatique Rosebud, clef de l’intrigue du magistral Citizen Kane d’Orson Welles.

« Des jouets et des hommes », Grand Palais, 3, avenue du Général-Eisenhower, Paris 8e. Tél. : 01-44-13-17-30. Jusqu’au 23 janvier. Tous les jours sauf le mardi, de 10 heures à 20 heures, nocturne jusqu’à 22 heures le mercredi. Entrée : 11 €, 8 €, gratuit pour les moins de 13 ans.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Xanadu ! à Le Ludo Blog.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :