Sud Radio le 14 juin 2012

31 juillet 2012 § Poster un commentaire

Nathalie BRUNETEAU, ludothécaire au Centre National du Jeu de Boulogne-Billancourt, s’est prêtée au jeu de l’interview. C’était le 14 juin dernier sur les ondes de Sud Radio.

L’été des ludothèques # 6

30 juillet 2012 § Poster un commentaire

Ludothèque « Familles rurales », Rostrenen (22)

© Ouest-France

Séverine Lefèvre propose des jeux de société sur la plage

Trois questions à…

Séverine Lefèvre, l’animatrice de la ludothèque. En ce mois de juillet, elle a innové en allant à la rencontre des vacanciers. Mardi après-midi, elle était à Glomel.

D’où vous est venue cette idée d’aller à la rencontre des estivants ?

Dans le cadre de la communauté de communes, je dois faire des animations dans les communes du territoire. En ce mois de juillet, j’ai eu l’idée de me déplacer avec mes jeux, là où il y a du monde et je suis venue sur la plage du lac du Korong, à Glomel. Une première fois au début du mois et une deuxième fois aujourd’hui, mardi, sous le soleil. Et ça marche. Non seulement avec les enfants mais également avec les adultes, en particulier les grands-parents. En fait, j’ai animé des jeux de société pour des estivants.

Qu’avez-vous proposé aujourd’hui ?

Pendant les vacances, les gens ont davantage de temps. Je suis allé à la rencontre d’estivants qui accompagnent des enfants sur la plage. Je leur ai proposé, pour eux et pour les enfants. Nous nous sommes mis d’accord pour découvrir ensemble un jeu d’échecs celtique, le tablut qui remonte au Moyen Âge. Ceux qui jouent se montrent curieux d’apprendre les règles et d’autres se contentent de regarder.

À quand la prochaine animation ?

Mardi prochain, 31 juillet, de 14 h 30 à 18 h, à la médiathèque de Rostrenen, cette fois, je proposerai des jeux de cartes, de lettres, d’adresse, de rapidité, des jeux en extérieur et c’est gratuit. Au mois d’août, la ludothèque sera fermée. Mais l’année prochaine, je développerai cette forme d’animation qui consiste à aller à la rencontre des gens là où ils sont pendant les vacances.

Source : Ouest-France, 28 juillet 2012.

Ludothèque « Croq’jeux », Beaune (21)

Beaune : la Ludomobile en vadrouille

La Ludomobile s’est posée au parc de la Bouzaize jeudi dernier. Photo Marie Koenig.

La ludothèque du centre Saint-Jacques sort de ses murs et va à la rencontre des amateurs de jeux de société.
«Nous revenons tout juste à Beaune après dix années passées à Aix-en-Provence. Et ça fait plaisir. Ce genre d’attraction pour les enfants n’existe pas vraiment là-bas et, surtout, rien n’y est gratuit », sourit Dominique, un jeune père de famille. « C’est simple : ce matin, je cherchais partout à qui il fallait payer ».

Ce dont parle Dominique, c’est de la formule proposée par la ludothèque du centre Saint-Jacques. « Au lieu de rester dans nos murs pendant les vacances, on organise des sorties, à la rencontre de tout intéressé », explique Marie-Christine, l’une des organisatrices de la Ludomobile.

Ainsi, jeudi après-midi, les enfants ont pu profiter d’une trentaine de jeux de société au parc de la Bouzaize de Beaune. « Notre objectif est de promouvoir, encore et toujours, le jeu en famille », reprend Marie-Christine, tandis que ses collègues, Nadège et Frédérique, expliquent les règles aux petits. « Tout l’enjeu est de créer des occasions d’échange. C’est pour cela que les parents doivent accompagner leurs enfants (ou à défaut, une nounou). La famille partage ce moment et les parents peuvent aussi discuter ensemble. »

Et ça marche : la formule attire jusqu’à quatre cents personnes à la journée.

Info Prochains rendez-vous : jeudi 9 août, toute la journée, place Carnot ; mardi 14 août, à partir de 15 heures, animation intergénérationnelle aux Primevères, et mercredi 29 août, Montagne de Beaune, jeu d’orientation. Sur inscription : 03.80.24.55.92.

Source : Le Bien Public, 28 juillet 2012.

L’été des ludothèques # 5

27 juillet 2012 § Poster un commentaire

Ludothèque de l’Espace Xavier Rousseau d’Argentan (61)

C’est reparti pour des Ludoterrasses bon enfant


Les enfants ont répondu présents dès les premiers jours de Ludoterrasses place de la gendarmerie mobile. © Ouest-France.

Le principe des Ludoterrasses

Chaque été, la ludothèque sort de ses murs. Emmanuel Plaçais animateur de l’Espace Xavier Rousseau amène la tente bleue et jaune, et surtout les caisses de jeux de société, dans les quartiers au pied des immeubles. L’édition 2012 est la dixième avec une formule plus concise. Deux semaines d’animations au lieu de quatre et pas de fil rouge. « Pour mettre en place un fil rouge comme la construction d’un jeu avec les enfants, il faut un second animateur et plusieurs semaines, pour avoir le temps de créer jour après jour. Comme cet été je suis seul, avec parfois une trentaine d’enfants à accueillir, ce n’était pas envisageable. » Quand aux premières semaines de juillet sans Ludoterrasses, elles ont été consacrées au camp ados en Allemagne. « C’était un peu le prolongement des Ludoterrasses, car c’est un projet mené avec ces jeunes des différents quartiers réuni dans un même but ».

Moins de lieux de présence

Saint-Michel a été choisi car c’est un quartier prioritaire dans la politique de la ville, et aussi les Provinces pour la ludothèque. « Les personnes me disent parfois qu’ils auraient du temps pour venir à la ludothèque pendant les vacances mais elle est fermée ! Alors pendant une semaine elle sera ouverte, avec quand même la possibilité de jouer en extérieur s’il fait beau. Le lieu le permet ».

Un concours de pétanque

C’est une action en partenariat avec des habitants du quartier Saint-Michel. Et cette année des habitants des Provinces y sont associés, avec l’idée de créer aussi une animation dans leur quartier ensuite. Le lien social voulu depuis le début des Ludoterrasses voit ainsi son accomplissement : la population qui se prend en main, en oubliant les frontières des différents quartiers et milieux professionnels, avec un partenariat avec l’ESAT (établissement et service d’aide par le travail). Et cerise sur le gâteau, le concours sera suivi d’un barbecue, ouvert à tous.

Calendrier : jeudi 26 et vendredi 27 juillet place du point d’Argentan de 14 à 18 h, samedi 28 tournois de pétanque dès 14 h place du point d’Argentan, du lundi 30 juillet au vendredi 3 août à la ludothèque de 14 à 18 h (nocturne le mardi de 20 à 22 h.).

Source : Ouest-France, 26 juillet 2012

Ludothèque de l’Union des familles de Neuville-en-Ferrain (59)

Tout l’univers du jeu à la ludothèque de l’Union des familles

Publié le lundi 23 juillet 2012 à 06h00

Jeudi, Lucette, Noé et Néno ont passé la matinée à tester des jeux de société. Dont un qu’ils utilisent souvent. © Nord-Eclair.

Durant l’été, la ludothèque reste ouverte pour ses adhérents. Un espace complètement dédié au jeu où petits et grands s’adonnent au gai plaisir de l’amusement. Des emprunts sont également possibles le temps des vacances.

Un véritable paradis pour les petits et les grands enfants. La ludothèque, animée par l’Union des familles, recèle de trésors de toutes sortes. Des jeux anciens, modernes, d’intérieur, d’extérieur, de société, vidéos… Le choix est large et adapté à tous les goûts.
De quoi occuper les vacances et varier les plaisirs, tout l’été. « Cela permet de créer du lien, et c’est l’occasion de tester de nouveaux jeux » , explique Denis Dhalluin, animateur. Jeudi dernier, il y avait foule au portillon. Surtout des assistantes maternelles venues, avec leurs petits protégés, se détendre.
Une gamine déambule en promenant un poupon dans une poussette. Un bambin s’entretient à des jeux d’éveil. Mais, il y a aussi des adolescents désireux de louer des nouveautés à emporter à la maison. À l’entrée, une dame raconte à l’animateur qu’elle s’est déplacée, tout exprès, faire le plein avant l’arrivée de ses petits-enfants. Ils parcourent, ensemble, les rangées de boîtes à la recherche de quelques perles rares. Denis Dhalluin indique : « Je suis aussi là en conseil. J’en connais un rayon dans le domaine ».

Au bout de la salle, dans un coin un peu plus retiré, derrière les étagères, des personnes sont attablées pour tester de nouvelles aventures. Lucette accompagne ses deux petits-enfants, Noé et Néno. Elle confie : « Ils ont l’habitude de venir seuls, aujourd’hui on change un peu ». Ils font face à un faux arbre sur lequel doivent grimper des singes, le plus rapidement possible, à coups de dés. Noé raconte : « J’aime beaucoup ce jeu. On l’utilise souvent ». Alors, il n’a pas eu besoin de lire la règle, c’est simple comme un jeu d’enfant…
M.E.

Ludothèque ouverte tous les mardis de 17 h à 18 h 30 ainsi que le dimanche 26 août. Espace Curie, 1/A rue Branly. Tél. : 03.20.68.02.34.

Source : Nord-Eclair, 23 juillet 2012.

Ludothèque municipale de Châtellerault (86)

A la piscine, on y joue on y lit… et on y nage

Pour essayer de fédérer le maximum de monde, la piscine se mue durant l’été en espace ludique multifonctions.

Un après-midi jeu était organisé mercredi avec la ludothèque. © La Nouvelle-République.

Assis autour d’une table, une poignée d’enfants et une jeune fille jouent à Blocus, un jeu de stratégie qui consiste à bloquer les autres joueurs. Rien de plus normal en cette période de vacances. Sauf que les joueurs sont en maillot de bain… puisqu’on est dans le solarium de la piscine. « On a fait un petit test l’an dernier, explique Claudine Nouraud-Bernard, directrice de la ludothèque. Sans aucune publicité, on a eu 37 personnes, on a donc décidé de recommencer. »

La soirée zen plébiscitée

Avec encore plus de succès : entre la table de jeu, les jeux en libre-service et les jeux d’eau, la « ludopiscine » a rassemblé près de 150 pratiquants. « Ça correspond au public qui vient à la piscine, poursuit la directrice. C’est très familial et même ceux qui n’aiment pas trop le jeu se laissent tenter dans ces conditions. »
Globalement, et sans avoir encore de chiffres de fréquentation, c’est toute la pisicne qui bénéficie d’une belle affluence. Il faut dire qu’on ne lésine pas sur les animations. La soirée zen début juillet a par exemple explosé ses chiffres avec 113 personnes contre 40 l’an passé.
Développées sur trois axes, ludique, sport et détente, les activités trouvent leur rythme de croisière. Les parcours ludiques attirent une soixantaine d’enfants chaque jour et les packs nages, destinés aux amateurs d’entraînement, commencent à avoir quelques adeptes. Le coin « cocoon » avec transats en intérieur et extérieur est également plébiscité.
« C’est plutôt bien parti, reconnaît ainsi Frédéric Guesdon, éducateur sportif. On verra surtout au mois d’août car c’est là que tout le monde part en vacances. » Mais la plupart seront revenus pour la grande soirée olympique qui aura lieu le 28 août. Une façon de terminer les vacances en se plongeant dans le grand bain.

Source : La Nouvelle-République, 27 juillet 2012.

L’est-éclair du 25 juillet 2012

25 juillet 2012 § Poster un commentaire

La ludothèque à la maison de retraite

Publié le mercredi 25 juillet 2012

Chaource – La ludothèque travaille en partenariat avec la population du canton, sa fonction principale est de proposer au public des jeux variés pour répondre à ses besoins en matière de loisirs, de culture. Les personnes âgées résidant en maison de retraite forment un public spécifique avec des besoins et des attentes particulières.

Les seniors ont découvert de nouveaux jeux de société. © L’est-éclair

Un nouvel atelier a été mis en place à la résidence du Mortier d’or avec Maïté, l’animatrice, et Roselyne Hugot, la responsable de la ludothèque de Chaource. Les bénévoles de la ludothèque municipale sont qualifiés et travaillent dans le but d’offrir aux résidents le plaisir de jouer mais surtout de découvrir de nouveaux jeux de société. Les jeux actuels n’ont plus rien à voir avec ceux d’autrefois. Il est important que les personnes âgées restent en contact avec le monde actuel et son évolution. Ces moments sont propices à la rencontre et aux échanges entre résidents. Les éclats de rire sont nombreux et le temps passe très vite. C’est pourquoi, il y a toujours des expériences et des bons moments à partager ensemble !

Denise GILLOZ-GASSMANN

L’été des ludothèques # 4

23 juillet 2012 § Poster un commentaire

Ludothèque de Saint-Yrieix-sur-Charente (16)

Bouquins et jeux de société au plan d’eau

Chaque jeudi, la médiathèque et la ludothèque proposent livres et jeux. Photo CL (© La Charente libre)

La médiathèque et la ludothèque de Saint-Yrieix prennent un après-midi par semaine leurs quartiers d’été au plan d’eau de Saint-Yrieix. Confortablement installées sur des nattes à côté de la baignade, Frédérique, Isabelle, Katia, Maud ou Sylvaine, les bibliothécaires, et Catherine ou Danielle, les ludothécaires, accueillent enfants et adultes, chaque jeudi après-midi, de 14h30 à 18h.

Côté médiathèque, des caisses de différentes couleurs donnent envie de plonger la main afin de découvrir revues, BD et autres romans. Jeux de société, jeux en bois, Monsieur Patate, etc. sont proposés par la ludothèque.

Source : La Charente libre, 23 juillet 2012

Ludothèque « Le coffre à jouets » de Rodez (12)

Faites vos jeux / Rodez plage

Une famille originaire Montpellier en pleine partie de jeu./ Photo DDM, E.C. (© La Dépêche)

L’odeur des barbes à papa, les mamans qui font bronzette pendant que leurs bambins dégustent le sable, Rodez plage respire l’été et les congés. Dans un petit coin, certains sont venus pour jouer en société.

«Enzo t’as pas mis la route». Mathis 5 ans, tente d’expliquer les règles de la circulation à son jeune acolyte Enzo, 4 ans avec les doigts. À eux deux, ils mènent une partie de domino un peu spéciale où il faut assembler des voitures de même couleur tout en construisant une route. «Et il ne faut pas mettre deux chauffeurs» affirme sagement Claudine, «mamie de service», conquise par Rodez plage et sa ludothèque.

En famille

La structure, qui existe déjà à l’année rue Planard, déménage ses dizaines de boîtes de jeux sous les parasols jusqu’au 12 août. Il est à peine 16 heures et déjà près de 80 personnes ont fait le déplacement. Marie-Françoise, responsable, règne sur cette ode au divertissement : «J’ai fait une sélection de jeux qui vont de trois mois à l’âge adulte. J’en ai apporté des nouveaux pour qu’il y ait un peu de découverte».

Farandole de couleurs et appellations loufoques, sur une table s’empilent des jeux de stratégies, de réflexion ou de simple amusement. Emma, Pierre et Florine installés près de la barrière ont jeté leur dévolu sur Kango, un jeu de carte où l’on doit s’accaparer les kangourous des autres. Avec une rapidité déconcertante, ils se lancent des «je contre, je prends» tout en attrapant des figurines de leurs petites mains. «On est là tous seuls» affirme fièrement l’aîné de la bande. «On connaît déjà la ludothèque, on joue souvent aux mêmes jeux, comme celui-là» dixit Emma, bientôt 12 ans. Sitôt la partie achevée, les kangourous sont remplacés par des sorcières, encore un jeu aux règles obscures.

Dans cet espace, on rencontre les gens du coin autant les familles en vacances. Au fond, tranquillement accoudés sur une table, Magalie et Guillaume sont plus concentrés que la moyenne des joueurs. Leur truc ? La stratégie, un puissance 4 amélioré où l’on peut corser le jeu. «On aime bien jouer aussi. Nos garçons fabriquent des cabanes dans l’atelier d’à côté. On vit en appartement. Ici on peut prendre l’air, profiter et surtout rien débourser» confirme cette maman détendue. Guillaume semble plus inquiet. «Je vais perdre» chuchote-t-il.

Elodie Cabrera

Source : La Dépêche, 17 juillet 2012

Ouest France – 6 juillet 2012, la suite.

20 juillet 2012 § Poster un commentaire

Un nouveau retour sur l’université d’été 2012 avec Catherine Bergeret-Amselek, psychanalyste, membre de la Société de Psychanalyse Freudienne où elle anime un séminaire sur les âges de la vie et auteur de plusieurs ouvrages dont La vie à l’épreuve du temps et La Cause des aînés (éd. DDB) :

Jouer, pour lutter contre le poids des ans.

Non, le jeu n’est pas réservé aux enfants. Hier, les ludothécaires réunis en université d’été à Cholet ont partagé leurs expériences et réflexions sur son importance chez les personnes âgées.

Jouer, un trésor pour la vie

Aborder le thème de la vieillesse dans une semaine consacrée au jeu, c’est incongru ? « Au contraire, sauf à céder au climat de racisme anti-âge dans lequel baigne notre société », répond la psychanalyste Catherine Bergeret-Amselek, qui intervenait hier matin à l’université d’été des ludothécaires. La capacité à jouer de l’enfant se transforme en un espace intérieur « pour se réfugier, pour rêver. Et être présent à soi, notamment dans sa relation à l’autre. C’est un trésor pour la vie ».

Fonction sociale et travail de la mémoire

À Cholet, le Trophée bleu rassemble chaque année à la Meilleraie 350 personnes venant des maisons de retraite du Choletais. Objectif : se retrouver, jouer en équipes… et activer ses neurones, par exemple en replaçant les capitales européennes sur une carte. « C’est une bonne illustration de lien social, de dynamique de groupe. Avec en plus la dimension de résurgence émotionnelle : certains peuvent se remémorer l’école. »

Valorisation

« Le jeu permet de libérer la parole, de parler d’un conjoint décédé par exemple », souligne un ludothécaire. Cette zone de confiance qui est créée se traduit aussi physiquement : « Lors d’une partie, j’ai dit à une femme qui ne quittait pas son sac à main que ce serait plus facile de le poser pour jeter les boules. Elle s’est ouverte progressivement », témoigne une autre.

C’est encore cette vieille dame avec d’importantes difficultés de préhension qui manipulait parfaitement les fines graines du jeu africain d’awalé, à la surprise de son ergothérapeute. « Il faut donner envie de jouer et éviter bien sûr de mettre en échec ou d’infantiliser. Entrer dans l’univers de la personne pour adapter la proposition », décrypte Catherine Bergeret-Amselek.

La dimension intergénérationnelle

Dans les maisons de retraite, les enfants sont souvent invités à participer aux temps de jeu. De quoi pallier le vide évoqué par une ludothécaire, qui évoque ces grands-parents qui ne voient plus leurs petits-enfants, et vice-versa. « Cela met d’emblée la personne âgée en responsabilité de les faire jouer, de leur expliquer ce à quoi on jouait avant… Se sentir utile, savoir qu’on transmet quelque chose, qu’on est un éclaireur de vie : n’est-ce pas le sens de la vie ? » interroge Catherine Bergeret-Amselek.

Des jeux adaptés ?

Des jeux surdimensionnés à l’usage des anciens, voire des pièces adaptées inventées par les ludothécaires : l’univers du jeu s’adapte. De quoi créer un marché ? « Je trouve ça très intéressant, assure Catherine Bergeret-Amselek. Le marketing est péjoratif quand il est vénal : quand on est malvoyant et qu’on peut utiliser un téléphone à grosses touches, c’est merveilleux. Il y a là quelque chose à penser, pour tendre vers une société pour tous les âges. »

Courrier de l’Ouest – 5 juillet 2012

18 juillet 2012 § Poster un commentaire

« Le besoin de jouer », une intervention d’Agnès florin, professeur de psychologie de l’enfant et de l’éducation à l’université de Nantes (44). Le mercredi 4 juillet lors de la 18e université d’été des ludothécaires 2012.

(Cliquez sur l’image pour agrandir).

Où suis-je ?

Vous consultez les archives de juillet, 2012 à Le Ludo Blog.