La revue de presse # 5

22 octobre 2012 § 1 commentaire

Ludothèque « Chamboul’tout », Segonzac (16)

La ludothèque qui bouge

Avec la ludothèque tous les jeux sont possibles. (Photo m.-j. v)

La ludothèque d’Accolade reprend la route pour une nouvelle saison itinérante et s’arrêtera certains samedis, d’octobre à mars, de 10 à 17 heures non stop, dans les salles des fêtes de la Communauté de communes de Grande-Champagne. Des jeux pour tous les âges et pour tous les goûts sont mis gratuitement à disposition : poupées, cuisine, jeux de construction, voitures, jeux du monde, jeux de société, roulants, jeux en bois…

Diane Audonnet, responsable de la ludothèque, est présente pour guider, conseiller et jouer si nécessaire. À découvrir en famille ou entre amis, pendant quelques minutes ou quelque heures, au gré des envies de chacun. Les enfants doivent être accompagnés d’un adulte. L’emprunt de jeux est possible.

// Planning de chamboul’bus 13 octobre, salle municipale de Salles-d’Angles ; 17 novembre, salle de motricité de l’école de Saint-Fort-sur-le-Né ; 8 décembre, foyer rural de Juillac-le-Coq ; 26 janvier, salle municipale de Saint-Preuil ; 2 février, salle municipale d’Ambleville ; 16 mars, salle municipale de Gensac-La-Pallue ; 23 mars, salle municipale de Genté.

Petit rappel : à Segonzac, la ludothèque est ouverte tous les mercredis de 10 à 12 heures et de 14 heures à 17 h 30, à l’école maternelle. Informations à Accolade : 05 45 82 41 89.

Par Marie-Jeanne Vian

Source : Sud-Ouest, le 12 octobre 2012

Ludothèque « Les Rottes », Vendôme (41)

Même esprit, autre visage au centre CAF

L’équipe du centre CAF, ici Laurence Courtat (au centre) entourée de bénévoles et de la secrétaire, sera au complet samedi pour les portes ouvertes.

Le centre social CAF ouvre ses portes samedi après-midi afin de montrer ses nouveaux locaux. L’occasion surtout de faire valoir ses activités.

Certes, les salles sont neuves à l’entresol du centre social CAF. La ludothèque où se côtoient puzzle, jeux de bois et jeux de société bénéficie maintenant d’une jolie terrasse et un accès handicapés a été créé à l’entrée. Mais dans ce « presque sous-sol », on y fait, depuis toujours, de l’aide aux devoirs, des ateliers de français ou on y organise des rencontres entre parents.

C’est donc autant pour montrer la clarté et le nouvel agencement des salles que pour rappeler que le centre accueille plus de 500 usagers par an, que le centre social ouvre ses portes samedi. « Le principe de la journée, c’est d’aller au-devant des gens et de leur expliquer ce qu’on fait », résume Laurence Courtat.
Pour tous ceux qui connaissent déjà l’offre du centre social, ce sera l’occasion de découvrir ses nouveaux locaux. Après une première rénovation il y a trois ans pour l’étage, c’est, cette fois, le niveau inférieur qui a été transformé ces six derniers mois.
De quoi devenir un phare d’attractions dans le quartier, un repère collectif, le but du centre. « Le centre fédère, souligne Laurence Courtat. Tout ce que nous proposons est un prétexte à la solidarité, au lien entre habitants, au dialogue… »
Un lien de famille parfaitement établi maintenant que le pôle petite enfance est situé à trois pas de l’entrée. Les informations des deux structures circulent et à l’heure de l’opération « Graines de lecteurs », elles sont au diapason avec la bibliothèque située de l’autre côté de la rue.
Et pour les curieux, ceux qui n’auraient jamais franchi la porte du centre social, de nombreuses personnes seront ravies de les renseigner : au centre CAF, une cinquantaine de bénévoles participent, en effet, à la vie du centre. Tantôt animateur, tantôt participant, le centre veut montrer qu’il se nourrit des richesses que chacun apporte.

Portes ouvertes centre CAF, à partir de 15 h, samedi 13 octobre, 3, rue du Colonel-Fabien, entrée libre.

Aziliz Le Berre

Source : La nouvelle république, le 12 octobre 2012

Ludothèque « Dansons-la Capucine », Pleurtuit (35)

À la ludothèque, les petits s’initient aux règles du jeu – Ploubalay

© Ouest-France

Quarante-six enfants de l’école maternelle publique ont investi, jeudi matin, la ludothèque de Ploubalay. Ils étaient invités par Dansons la Capucine. Anne André, la présidente de cette association et ludothécaire, a pu faire découvrir aux enfants des jouets et des jeux, mais également le plaisir du partage et de l’échange.

Deux groupes se sont succédé durant la matinée. D’abord, les 19 enfants de petite section 1 er et 2 e année ont fait leur premier pas dans le monde du jeu social guidés par Anne André. Puis, 27 élèves de moyenne et petite section, qui avaient déjà été initiés aux règles de la ludothèque, ont pu s’en donner à coeur joie avec les jeux mis à leur disposition.

Ce premier rendez-vous sera suivi, au cours de l’année, de quatre autres sorties à la ludothèque.

Source : Ouest-France, le 13 octobre 2012

À la ludothèque, on retrouve le plaisir de jouer – Ploubalay

© Ouest-France

Vendredi, l’association des Ludothèques de France (ALF) a tenu une de ses quatre réunions annuelles dans les locaux de la ludothèque. Environ 25 ludothécaires venus des quatre départements bretons, ont suivi cette rencontre en deux phases. La matinée était consacrée à la formation, avec comme thème l’organisation événementielle autour du jeu. L’après midi était réservé à la discussion, à l’échange.

Pour Cindy Piété, qui représentait l’ALF au niveau national, ces rencontres démontrent le dynamisme de la profession : « Notre métier est encore méconnu et a besoin d’être reconnu au même titre que les bibliothécaires. Le jeu doit encore gagner ses lettres de noblesses aux yeux du grand public. Les activités ludiques apparaissent comme secondaires ou anecdotiques et c’est une erreur. Le jeu est un facteur déterminant du développement social, et psychique de l’enfant. »

Au-delà de ça, pour l’adulte aussi, le jeu reste un formidable tisserand social. Autour d’un plateau de jeu, peu importe son origine sociale, ethnique, ou son physique. Le jeu est universel et intergénérationnel. « Toutes les études montrent que les ados délaissent volontiers leurs consoles de jeux pour un jeu de société, pour peu que l’on prenne le temps de leur en exposer le principe. »

De nombreux événements et activités animent régulièrement les différentes ludothèques de Bretagne.

Source : Ouest-France, 15 octobre 2012

Ludothèque de la maison de l’Enfance, Romilly-sur-Seine (10)

De nombreux enfants présents à la première Fête de la science

Les plus grands ont fabriqué des devinettes.

Romilly-sur-Seine- La ludothèque de la maison de l’Enfance a servi de cadre, samedi, à la première édition de la Fête de la science. En présence de nombreux enfants

Pour la première année, la ludothèque a voulu s’associer à la Fête nationale de la science.
Samedi après-midi, le temps maussade a attiré les scientifiques en herbe au premier étage de la maison de l’Enfance. La capillarité, l’encre invisible, l’électricité statique, la science des aimants…
En tout, c’est une dizaine d’expériences que les enfants ont pu découvrir, assistés de Magali et Christelle.
Les jeux habituels étaient également mis à disposition. Une centaine de parents et enfants ont défilé durant l’après-midi de cette première édition et Nathalie Torchet, la responsable de la ludothèque, espère donner encore plus d’importance l’an prochain à la Fête de la science à Romilly.

Source : L’est-éclair, le 15 octobre 2012

Houplines (59)

A la future ludothèque, les jeux sont presque faits

Après avoir effectué une étude de faisabilité en 2010, la municipalité d’Houplines s’est lancée dans la création d’une ludothèque qui devrait ouvrir ses portes au cours du premier trimestre 2013. État des lieux d’un site, encore en plein chantier, dont les travaux devraient s’achever fin novembre.

Dans le local en chantier, l’animatrice Maria Barata attend le premier coup de pinceau.

Source : La voix du Nord, le 19 octobre 2012

Ludothèque Lud’Aude, Couiza (11)

Couiza. La ludothèque relookée

Le bureau de la Ludothèque et les élus ./Photo DDM

La ludothèque située rue Ste Marie a fait peau neuve. Portes, contre vents ont été repeints donnant à la cour plus de gaieté. Pour fêter cet événement, les responsables ont invité les mécènes ainsi que la Municipalité à un pot de l’amitié au cours duquel la présidente Florence Toly en profita pour remercier celles et ceux qui s’investissent pour la bonne marche de la Ludothèque. Le maire Jacques Hortala assura la présidente de son soutien et de celui de la municipalité.

Source : La Dépêche du Midi, le 19 octobre 2012

Ludothèque du Trégor, Cavan (22)

La nouvelle ludothèque est au service de tous

Près de 2 000 jeux à disposition.

Quand on pénètre dans la ludothèque, installée dans ses nouveaux locaux près de la maison de la jeunesse, on imagine que la maison du Père Noël ne doit pas être très différente. Les milliers de jeux à disposition, 1 700 en fin d’année, sont à la fois soigneusement présentés et tout à la fois suffisamment exposés pour donner envie de toucher, de découvrir, d’imaginer. Doucement, les adultes se prennent au jeu et retrouvent leurs gestes d’enfants : on saisit, on explore, on assemble. Les enfants ne s’embarrassent pas de préjugés et se mettent très vite à jouer, oubliant l’environnement et le regard des autres.

180 familles adhérentes

Sandie Crampon, responsable de la ludothèque, a voulu créer un espace de convivialité, chaleureux avec des couleurs chatoyantes où chacun, quel que soit son âge, se sente à l’aise et prenne le temps de découvrir les multiples trésors de la ludothèque : jeux de société, déguisements, jeux vidéos, vélos, trampolines, robots, garages, poupées et bien d’autres. Car c’est bien là la spécificité de la ludothèque du Trégor : sortir du schéma classique de prêt de jeux de société pour explorer l’univers du jeu sous toutes ses formes. Et ça plaît ! 180 familles sont adhérentes et 3 000 personnes ont fréquenté anciens et nouveaux locaux de la ludothèque. Les ados et les bébés ne sont pas oubliés : des espaces dédiés leur sont consacrés. Les plus petits, de 0 à 3 ans, sont accueillis chaque 3 e jeudi du mois. Les adolescents bénéficient d’un espace, à l’étage, où chaque vendredi, 30 m 2 leur sont totalement destinés : jeux vidéos, baby-foot et même danse.

Dans tous les villages du Trégor

Devant ce succès, Sandie Crampon aurait pu s’arrêter là. Son objectif est ambitieux : porter le jeu partout dans les villes et villages du Trégor. Chaque semaine, elle charge son véhicule avec plus de 300 jeux et se rend de salles des fêtes en salles polyvalentes à la rencontre de la population. Et le lien social se crée : on échange autour d’un jeu, on partage un moment de lecture, on maquille les enfants. Plus de 1 200 personnes sont venues à la rencontre de la ludomobile en 2011.

Inauguration samedi

L’inauguration des nouveaux locaux aura lieu le 20 octobre. Des portes ouvertes sont organisées pour les professionnels le 19 octobre de 14 h à 16 h 30 et le 20 octobre de 10 h à 15 h pour les familles. La ludothèque est ouverte le mardi et le mercredi de 16 h à 18 h, le samedi de 10 h à 12 h 30. Renseignements au 02 96 35 99 11. Adhésion annuelle (de date à date) : 35 €.

Source : Ouest-France, le 19 octobre 2012

Ludothèque des 2 gaves, Nay (64)

Ludothèque des 2 gaves, s’initier au jeu d’échecs

La ludothèque invite aux échecs à la salle Lapuyade. (lionel moquet)

Salle Lapuyade, lundi 29 octobre de 14h à 16h, la ludothèque propose une séance d’initiation et de perfectionnement au jeu d’échecs avec William Rauzières, enseignant, animateur, entraîneur et arbitre diplômé de la Fédération française des échecs. Le roi des jeux est accessible à partir de 6 ans (enfants et adultes). Ouverte à tous et gratuite. Inscription au 05 59 71 10 54 ou par mail à ludotek2gaves@orange.fr

L’ouverture au public pendant les vacances de Toussaint reste inchangée : lundi de 10h à 12h et mercredi de 14 h 30 à 18h

Source : La république des Pyrénées, le 20 octobre 2012

Ludothèque de la communauté de communes de Pouillon (40)

Abracadabra ! La fête du jeu à la ludothèque

Un tableau en relief. (PHOTO M. D.)

La ludothèque de la Communauté de communes de Pouillon s’est animée sur le thème de la magie et des jeux géants durant la journée de samedi. De multiples animations sont apparues comme par enchantement. La réalisation personnalisée de boîtes de magie par les enfants. Une exposition de tableaux en relief avec Merlin l’Enchanteur. Une rétrospective des baguettes magiques à travers les temps. Un spectacle de magie interactif et familial sur le thème de « La symphonie des couleurs » où l’imaginaire et la créativité étaient au rendez-vous avec le magicien Serge Arriailh et son équipe.

Une ambiance chargée d’illusion et de mystère s’est ainsi installée tout au long de la journée.

Source : Sud-Ouest, le 20 octobre 2012

§ Une réponse à La revue de presse # 5

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement La revue de presse # 5 à Le Ludo Blog.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :