La revue de presse # 8

16 novembre 2012 § Poster un commentaire

Ludothèque de la communauté de communes de Parthenay (79)

La ludothèque fait son festival

De nombreuses animations sont prévues. – (Photo archives NR)

La ludothèque fait son festival le week-end des 17 et 18 novembre avec différents espaces : construction (Bricalou, Kapla, K’nex, Meccano, Clics, etc.), Playmobil, jeux traditionnels (billard hollandais, billard japonais, Carom).

Sont prévues également des animations diverses de jeux de société sur tout le week-end : présentation de jeux coup de cœur de la ludothèque (7 Wonders, Principato, Mondo, Dobble, Bazar bizarre,) tournoi d’Abalone le samedi après-midi et tournoi de billard hollandais le dimanche.
Seront à l’honneur les jeux primés sur le Flip 2012 ainsi que les jeux primés à Cannes 2012. Des créateurs/éditeurs seront présents qui auront la possibilité de vendre leurs jeux sur place : Patrick Braud (http://www.jeutuil.fr/), Frédérique Constantini (http://www.abludis.com/), Rémi Saunier, Paul Duriez.

L’association Virtuel, de Niort, sera présente tout au long du week-end pour présenter et animer des jeux de simulation et règles complexes ainsi que des jeux de figurines (http://association-virtuel.fr/).

Les horaires de la manifestation sont les suivants : samedi 17 novembre de 14 h à 19 h avec nocturne de 20 h à minuit, dimanche 18 de 14 h à 18 h. Accueil libre et gratuit, pour tous les âges, les enfants doivent être accompagnés par un adulte jusqu’à 10 ans.

Source : La nouvelle république, 14 novembre 2012.

Ludothèque « Ludo Club » de Comdon (32)

Les jouets hors-jeu

Une exposition informe sur la fabrication des jouets en Chine.

Peggy Esponde, animatrice et Anne Mazé, directrice de la ludothèque, prépare la Semaine du jeu de société. (photo f. M.)

Les jouets qui garniront prochainement la hotte du Père Noël pour les enfants condomois proviennent à 95 % de l’Asie, presque exclusivement de la Chine. Un chiffre éloquent affiché par la ludothèque, à l’occasion de la Semaine nationale du jeu de société.

Le temple condomois du jeu et des jouets profite en effet de cette semaine d’animations ludiques pour relayer l’opération « C’est pas du jeu ! ». Une campagne destinée à informer le grand public sur les conditions de travail des ouvriers qui réalisent les jouets des enfants de France, à l’autre bout du monde.

« Cette semaine du jeu coïncide avec la journée pour les droits de l’enfant, le 20 novembre. Il nous a paru important de susciter une prise de conscience des familles sur ce sujet car la ludothèque peut aussi être un lieu d’information et d’échange », explique la directrice Anne Mazé.

Plus d’éthique sous le sapin

Un sujet criant d’actualité après qu’une fillette de l’Orne a récemment été victime d’une substance chimique interdite en France et contenue dans des vêtements importés de Chine. Au fil des tableaux, l’exposition qui sera présentée au centre social du 19 au 24 novembre, vise ainsi à montrer que la Chine ne respecte pas les « règles du jeu » en matière de normes de sécurité comme de respect des conditions de travail ou de salaires décents.

« Il ne s’agit évidemment pas de faire la morale à qui que ce soit, mais simplement d’informer pour initier une prise de conscience. Chacun en fait ce qu’il veut ensuite », indique Anne Mazé.

Pas simple pour autant de se détourner de ces productions asiatiques qui représentent l’essentiel du marché du jouet en France. Il existe cependant quelques fabricants et éditeurs français et européens que la ludothèque peut indiquer aux familles intéressées.

D’ailleurs la campagne « C’est pas du jeu ! » n’invite pas le consommateur à boycotter les jouets chinois mais à faire pression sur les donneurs d’ordre. « Interrogez les magasins sur la provenance et les conditions de production des jouets que vous achetez », encourage l’ONG organisatrice « Peuples solidaires ». Une exigence d’éthique qui, pour elle, est seule à pouvoir changer la donne.

Par franck meslin

Source : Sud-Ouest, le 14 novembre 2012.

Ludothèque itinérante « La Girafe », Pont-Sainte-Marie (10)

Un beau château presque comme en vrai

La construction du château en planchettes de pin a attiré bon nombre d’enfants samedi après-midi à la Maison de l’enfance

Romilly-sur-Seine – Une cinquantaine d’enfants se sont succédé autour du chantier mis en œuvre samedi à la Maison de l’enfance par Laëtitia Gourlet, animatrice de la ludothèque itinérante La Girafe, basée à Pont-Sainte-Marie. Tous ont ajouté leurs planchettes de bois au chantier de construction d’un gigantesque château fort en planchettes de pin des Landes. Un jeu auquel les parents n’ont pas hésité à se prêter.

D’ailleurs tous les jeudis, de 14 h à 16 h, la section adultes récemment créée invite les personnes intéressées à venir se divertir gratuitement autour de jeux pour tous et pour tous les goûts, à condition de s’être inscrit au préalable.

Contact : 03 25 24 29 78.

P.H.

Source : l’Est-Eclair, 13 novembre 2012

Ludothèque « Lud’Aude », Couiza (11)

Les jeux ont fait fureur à la ludothèque

Avec les premiers frimas, la ludothèque a programmé une soirée jeux pour adultes. Et qui aurait cru que trois tables de jeu allaient se constituer ? Pourtant, ce fut le cas. Ils ont été nombreux à partager une soirée de détente, de rires autour du Fame us ou du Takénoko. La troisième table s’adonnait au blokus, autre jeu de stratégie. Et pendant ce temps-là, les plus petits étaient sages, sans doute plus que les grands ! Une expérience à renouveler.

Source : L’indépendant, 13 novembre 2012

Ludothèque de La Salvetat-Peyralès (12)

Des centaines de jeux à la ludothèque 


Un festival de jeux apprécié des enfants./Photo DDM.

Une ambiance de cour de récréation nous attire vers le premier étage de la médiathèque où sont rassemblés une trentaine d’enfants de tous âges. Assis sur des poufs en mousse pour les plus petits, autour des tables de jeux pour les ados ou encore allongés par terre (ça, c’est le top, maman ne dit rien), ils testent les divers jeux proposés par l’espace ludothèque. Encadrés par des parents d’élèves et par les membres de l’association Le Petit Vélo, venus déchiffrer les notices et jouer avec eux, ils ont, pour la plupart, délaissé les consoles sur lesquelles ils ont souvent les yeux scotchés pour découvrir un monde de jeux de société qui privilégie la convivialité à l’individualité. Initié par Céline Cros et Michelle Pélaprat, le projet de ludothèque a demandé plus d’un an de préparation et de quête de subventions avant de voir officiellement le jour le 16 avril dernier dans les locaux de la médiathèque intercommunale. Après un appel aux dons qui a connu un grand succès et aidé à créer un fonds de démarrage, les subventions ont permis d’acheter des jeux neufs afin de varier les découvertes. À l’heure actuelle, le stock proposé au public est d’environ une centaine et la réserve en abrite à peu près autant qui attendent d’être saisis sur informatique pour figurer dans le catalogue. En remerciant une nouvelle fois les donateurs, il est rappelé que les dons sont toujours acceptés même si les boîtes sont abîmées, l’intérêt étant l’intérieur de la boîte et non l’emballage. Les ludothèques n’étant pas légion dans le département (la plus proche est à Rodez), ce nouveau service, outre son utilité culturelle, permet de découvrir, seul ou en groupe, des jeux parfois onéreux, quelquefois encombrants, qui peuvent être testés sur place avant d’être empruntés (ou pas). Les enfants de moins de 8 ans doivent obligatoirement être accompagnés. Pour bénéficier de la prestation ludothèque, il est nécessaire d’avoir un abonnement au tarif adulte (12 € par an) auquel on rajoute 0,50 € par jeu emprunté (dans la limite de deux jeux pour une durée maximum de quinze jours), ces 0,50 € revenant à l’association pour le renouvellement du stock.

Par Daniel Charpentier

Source : La Dépêche du Midi, 13 novembre 2012

Ludothèque « O fil du jeu », Carbon-Blanc (33)

Pour construire ses jeux soi-même

Un nouvel atelier pour les enfants et les adultes.

Enfants et parents en plein travail. (Photo D. C.)

A ce jour, la ludothèque ouverte depuis un an et demi-compte 291 adhérents (familles) ce qui représente environ un millier de joueurs. Pour satisfaire tous les accrocs de soirées passées ailleurs que devant la télé, trois ludothécaires disposent de 1 600 jeux capables de satisfaire les joueurs de 1 à 99 ans. C’est le moyen de redécouvrir les jeux anciens qui ont passionné les générations précédentes, soit pendant des soirées jeux organisées à la ludothèque, soit en empruntant des jeux pour jouer chez soi.

Ecologique

Une idée, mûrie en commun par les trois ludothécaires, trouve aujourd’hui sa concrétisation : pourquoi ne pas faire fabriquer des jeux aux adhérents qui le souhaitent ? Bien sûr il s’agit de jeux simples, comme celui proposé le 8 novembre à quatre couples formés d’un enfant accompagné de sa maman, de sa mamie ou de son papa.
// Ce jour, c’est Justine Pasquet, la ludothécaire de service, qui a proposé la fabrication d’un awalé, jeu d’origine africaine qui remonte à la nuit des temps. Pour cette fabrication, Agenda 21 oblige, une grande partie des matériaux utilisés étaient de récupération, à commencer par la partie principale faite d’une boîte à œufs qui reste à décorer. Les graines seront fabriquées avec une pâte à bois écologique (sans solvants) qu’il faut peindre (bonjour les doigts !)

Ils sont quatre, Clara, Marie, Sara et Nathan, âgés de 6 à 11 ans qui se sont dépêchés pour terminer le jeu afin de pouvoir le ramener chez eux et jouer avec les parents, tous sauf un, Nathan, qui va le ramener mais ne jouera pas avec son papy et sa mamie parce que dit-il « Papy à un chien qui bouffe tout ».

Ludothèque Ô fil du jeu, 1, allée de l’Entre-deux-mers. Tél. 05 35 38 25 63, ouverte les mercredis de 15 heures à 18 h 30 ; vendredis de 9 h 30 à 12 heures et de 16 h 30 à 18 h 30 ; samedis de 10 heures à 12 h 30 et de 14 h 30 à 17 h 30.

Source : Sud-Ouest, le 12 novembre 2012

Ludothèque « La couleur du jeu », Canéjan (33)

La ludothèque prépare Noël

Ventes de jouets Deux rendez-vous en vue des fêtes

La ludothèque, La Couleur du Jeu, de Canéjan organise une expo-vente de jeux et jouets neufs, les jeudi 15 et vendredi 16 novembre de 16 h 30 à 19 h 30 et le samedi 17 novembre de 15 heures à 19 heures.

Elle aura lieu à l’Espace rencontre à Canéjan bourg. Il s’agit de jeux et jouets neufs sélectionnés et proposés par L’Arbre à jouer, de Libourne, en compagnie de Robert et Muriel.
// On pourra découvrir, tester et commander les jeux qui seront présentés et conseillés par les ludothécaires, passionnés de jeux et jouets.

Une fois les jeux commandés, la livraison se fera à la ludothèque avant le 20 décembre.

Au profit du Burkina Faso

Par ailleurs, la ludothèque aura un stand sur le marché de Noël de Canéjan les 14 et 15 décembre prochains.

Cette fois, il s’agira de la vente de jeux et jouets d’occasion au bénéfice de la ludothèque de Sapouy au Burkina Faso.

La ludothèque s’est en effet engagée à verser chaque année 200 euros pour aider au salaire de la ludothécaire (qui s’élève à 500 euros/an).

Outre cet engagement, il s’agit également d’avoir des relations avec la ludothèque de Sapouy : échange de mails, création d’un jeu dans chaque ludothèque qui sera échangé. Le partenariat a été établi par l’intermédiaire de l’ONG Cielo.

Renseignements complémentaires au 05 56 75 51 98 ou par mail : lescouleursdujeuludo@free.fr

Source : Sud-Ouest, le 12 novembre 2012

Ludothèque « Lud’aux dés », Vauvert (30)

La ludothèque de Rives très active pendant les vacances

Françoise et les jeunes chantent pour les pensionnaires de L’Accueil. (© D.R)

Pendant les vacances de Toussaint, vingt-trois enfants ont été sensibilisés aux Droits de l’enfant. Le thème choisi était ‘Agis pour tes droits en marionnettes’. Un programme varié, alternant créations de marionnettes, jeux de plein air et sur place pour découvrir les dernières nouveautés de la ludothèque de Rives. Sans oublier le formidable échange avec les personnes âgées de la maison de retraite L’Accueil de Vauvert. Là, les enfants ont pu mettre en scène leurs créations et offrir un spectacle de marionnettes aux résidents ainsi qu’une chanson accompagnée à la guitare par Françoise, animatrice. Ce fut un vrai instant de bonheur pour tous, qui a pu se réaliser grâce à l’équipe d’animatrices de la ludothèque, Anaté et Françoise, associées à Anne et Cathy, animatrices à L’Accueil. Pour la deuxième année, le groupe d’enfants a participé au concours d’affiches international coordonné par les Francas du Gard. Ainsi, deux d’entre elles, entièrement confectionnées par les enfants, ont été déposées en espérant une suite favorable, c’est-à-dire une place de lauréat pour la commune.

Correspondant

Source : Midi-Libre, le 11 novembre 2012

Ludothèque itinérante « Ludule », Cruscades (11)

Bram. Le jeu en fête avec Familles rurales

Adultes et enfants se sont bien amusés./Photos DDM

Pour cette deuxième fête qui a eu lieu mardi dernier, les organisateurs ont confié l’animation à Ludule, une ludothèque associative itinérante qui anime des jeux. Jeux en bois pour petits et grands ont été installés sous les halles. Il y avait le choix entre casse-tête, jeux de construction, d’adresse, de stratégie, toupie-crayon pour écrire en tirant sur des fils. De vrais défis à relever, tous les participants s’y sont essayés avec plus ou moins de succès.

L’esprit de cette famille c’est de faire jouer ensemble toutes les générations, de créer des relations, découvrir l’adulte disponible plutôt que d’entendre fais pas ci, fais pas ça. Difficile de faire le compte exact des participants mais il y avait plus d’une centaine d’enfants et une cinquantaine d’adultes. Tout ce petit monde s’est retrouvé vers 16 h 30 pour le goûter fort apprécié. Familles rurales remercie tous les participants, le CMJ, le centre de loisirs, l’espace jeunes, l’association Au Fil du temps dont les bénévoles sont toujours présents et surtout l’animatrice de Ludule pour sa disponibilité et les bénévoles de l’association.

Source : La Dépêche du Midi, le 9 novembre 2012

Ludothèque intercommunale du Prépaou, Istres (13)

Un jeu d’enfant pour les aînés

La ludothèque intervient une fois par mois auprès des seniors de la Regalido

Dans les Salons de Trigance, la belote a ses inconditionnels. La quasi-totalité des tables est d’ailleurs réquisitionnée par ces joueurs de carte invétérés. Mais au fond de la salle, un petit groupe « à part » s’amuse. Plus discrètement. Mado, Jacquotte, Odette, Roger, Daniel et les autres découvrent avec de grands yeux les jeux apportés par Louisa Parouty, animatrice de la ludothèque intercommunale. Plutôt sceptiques au début de l’atelier, leurs visages s’illuminent petit à petit. Mieux, les fous rires résonnent dans la grande pièce, lorsqu’Eva défie ses camarades au « Egg balance » ou que Roger, un ancien photographe de Port-Saint-Louis, essaie d’exploser tous les records au lancer de balles à scratchs.

« On a passé l’âge de jouer « , lâche Josette, après avoir testé le « déquille tout » en mousse. Mais aussitôt elle confie : « J’ai l’impression de redevenir une petite fille, avec beaucoup de plaisir. » Josette a 86 ans, des douleurs par-ci, par-là, qui l’empêchent de se déplacer comme elle le voudrait. « Je ne rajeunis pas, mais on peut dire que je ne vieillis pas trop vite. Et ces jeux, ça m’aide. » « Vous savez, reprend-elle, j’ai perdu des êtres chers. Et là, j’oublie un peu. »

« Je les vois sourire et ça me suffit« , commente, émue, Anne-Lise Estève, animatrice du CCAS (Centre communal d’action sociale) et référente sociale. C’est elle qui est à l’origine de cet atelier. « J’ai créé un atelier mémoire il y a deux ans pour les personnes vieillissantes, en perte d’autonomie, de repères et de mobilité, raconte-t-elle. Je fonctionne beaucoup sur la parole, les chansons… »

Au bout d’un an, Anne-Lise sentait qu’il lui manquait quelque chose. « J’ai eu l’idée de demander à la ludothèque de venir une fois par mois. » C’est chose faite depuis la rentrée. D’autant plus que le déménagement de la Régalido – actuellement en plein travaux -, du Castellan à Trigance, a quelque peu perturbé les activités de nos seniors. La salle est en effet louée pour la semaine, rendant très compliqué le transfert du matériel (notamment la console Wii toujours plébiscitée !), qui reste d’ailleurs stocké depuis le début du chantier, dans les locaux du CCAS. En attendant de reprendre leurs habitudes, les seniors peuvent donc profiter de cet atelier qui « sera reconduit sur l’année si ça marche bien« , assure Anne-Lise. « On propose un moment de plaisir, à travers des jeux qui font travailler l’équilibre, la motricité, la mémoire…« , explique Louisa, qui a plutôt l’habitude de côtoyer les enfants, à la ludothèque. Là, les jeux sont les mêmes et la méthode n’est pas très différente non plus. « Je m’adapte, je me mets à leur niveau, et surtout, je n’insiste pas« , explique l’animatrice. Grâce à ces jeux, « les seniors peuvent ainsi se sentir encore vivants, encore « capables de », ajoute Anne-Lise. Et puis cela permet, au fond, quelque chose d’essentiel : rompre l’isolement. »

Stéphanie Durand

Source : La Provence, le 7 novembre 2012

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement La revue de presse # 8 à Le Ludo Blog.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :