Architectures et jeux de construction

26 juin 2013 § 5 Commentaires

La mallette « Architectures et jeux de construction » a été conçue par Véronique Andersen à l’intention, des médiathèques, ludothèques et centres culturels. Cette mallette associe l’architecture, les jeux de construction et aussi le livre puisqu’une collection de livres sur l’architecture l’accompagne (plus de renseignements à cette adresse : vu.andersen@free.fr).

flyer-construction

Véronique Andersen est historienne de l’art, chargée d’actions culturelles et auteure jeunesse chez actes sud  junior, ce n’est pas une inconnue dans le monde des ludothèques car elle est intervenue dans le cadre de la 15ème université des ludothécaires en 2009. Nous avons choisi de vous présenter ici des extraits de son intervention. Une plongée passionnante dans l’univers des jeux de construction :

(Cet article a été publié dans le Ludo n°31 en juin 2010)

Le jeu de construction, son histoire, son intérêt éducatif et pédagogique

Qu’est-ce qu’un jeu de construction ? L’encyclopédie Wikipédia le définit ainsi « le jeu de construction est constitué d’éléments préfabriqués que l’enfant assemble à son gré ou en suivant les directives d’un cahier de modèles. Il réalise ainsi de ses mains un jouet original qu’il devra en général démonter pour en construire un autre. C’est un jeu qui développe l’imagination, la planification des étapes de construction et l’habileté manuelle. »

Le jeu de construction : une invention des Lumières.

Les jeux de construction n’ont jamais réellement fait l’objet de recherches, d’où une certaine difficulté à identifier leurs ancêtres. Pourtant, dès le XVIe siècle les indices d’enfants jouant à construire se multiplient. Mais c’est à la fin du XVIIIe siècle qu’apparaît l’ancêtre du jeu de construction actuel. Vers 1750, en Europe l’intérêt pour l’éducation des enfants se fait jour et des penseurs qu’on appellera les pédagogues s’intéressent à l’utilisation des jeux dans l’éveil des petits. Grâce à eux le jeu commence à acquérir un certain renom. Le début de sa commercialisation coïncide avec cette période. En 1787, en Allemagne, pays d’origine du jeu de construction, dans le journal de vente d’une entreprise de Nuremberg, une publicité présente un jeu susceptible d’être construit, démonté puis reconstruit. Les pères de la pédagogie, Jean-Jacques Rousseau (1712-1778), Henri Pestalozzi (1746-1827) et Friedrich Fröbel (1782-1852) mettent en avant le statut essentiel du jeu de construction dans le processus éducatif de l’enfant. Pour eux, il s’agit de jeux aux formes élémentaires colorées et sans décoration comme des cubes, des prismes, des cylindres, des parallélépipèdes rectangle qui permettent de nombreuses combinaisons. Ils doivent être simples, formés de matériaux naturels et au service de l’apprentissage. Dans leur première version, les éléments sont ajustables l’un à l’autre permettant de construire des modèles basiques sans système d’accroche ou d’emboîtage particulier.

Le véritable père des jeux de construction : Fröbel.

Ce pédagogue, fondateur en 1837 des kindergarten ou jardins d’enfants, se concentre sur les moyens d’éducation par le jeu. Disciple de Pestalozzi qui emploie dans son école une méthode active basée sur des activités manuelles, des leçons de choses et le dessin considéré comme essentiel, Fröbel élabore à son tour un programme scolaire pour les tout petits. Pour lui, parmi les besoins naturels de la petite enfance devant être pris en compte par les kindergarten, figurent les activités qui développent la dextérité manuelle, la motricité, l’observation, la compréhension du sens caché des choses, l’activité spontanée constitue la base du processus d’apprentissage. C’est l’activité libre, menée à l’initiative de l’enfant poussé par sa curiosité, qui le pousse à agir et à explorer. Pour Fröbel la découverte du monde passe par le jeu. Il va créer du matériel pédagogique sous forme de jeux dont certains sont considérés comme les premiers jeux de construction. Son but était de procurer aux enfants des objets à partir desquels ils pouvaient créer des formes, des images ou des structures appartenant soit à l’univers de la nature, des sciences (mathématiques, géométrie…) ou des arts. Ses jeux reposent sur des formes élémentaires comme la sphère, le cube et le cylindre dont l’appréhension expérimentale apparaît capitale pour l’enfant. Selon Fröbel, le jeu de construction fait appel à 3 exigences : la précision, la concentration et un ordre minutieux, la disparition d’une pièce empêchant le tout de fonctionner. Ses jeux sont constitués de blocs en bois proches de nos cubes de construction. Jusque là les jeux de construction réunissaient des pièces décoratives manquant de logique géométrique. C’était davantage des objets de collection que des jeux. Fröbel rejette ces jeux qui découragent la découverte et la créativité pour revendiquer la modularité comme l’intérêt même du jeu de construction. Il commence par créer en 1826 une boîte avec 500 pièces colorées carrées ou rectangulaires dont les dimensions sont multiples d’un inch (pied) de côté. Il en fera plusieurs séries sur le même principe dont les objectifs sont de faire découvrir la relation de l’un au tout, la notion intérieur/extérieur, l’échelle, la divisibilité, les formes complémentaires.

L’essor des jeux de construction

Au temps de la révolution industrielle, la reconnaissance de ces théories se répand chez les éducateurs et le jeu de construction conquiert ses lettres de noblesse. Ces jeux sont reconnus pour leur contribution à la création inconsciente chez l’enfant des concepts d’ordre, de régularité et de proportion. Ces qualités vont être reprises et encensées par la production industrielle et commerciale et la publicité s’en empare. Cette nouvelle mode se répand rapidement en Allemagne, puis en Europe, et en 1833 apparaît la première confirmation officielle de l’existence du jeu de construction. Le prix élevé de ces jeux restera longtemps un frein à leur démocratisation.

La suite… demain !

Tagué :,

§ 5 réponses à Architectures et jeux de construction

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Architectures et jeux de construction à Le Ludo Blog.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :